Changer son avenir en changeant juste ses habitudes

Vos habitudes ne sont ni bonnes ni mauvaises dans l’absolu. Elles sont intéressantes car elles peuvent vous éclairer sur les zones secrètes de votre esprit. Essayez de vous observer, identifiez vos habitudes, puis interrogez-vous sur leur « pourquoi ? » Vous pouvez être le changement que vous voulez voir dans votre vie.

Dans l’autre sens, de nouvelles habitudes peuvent agir sur votre esprit, le bâtir, le renforcer, l’embellir, lui apporter des variations, un nouveau style. Avez-vous remarqué combien on se sent différent après avoir changé de coiffure ? Ou avec une nouvelle garde robe, d’un style très différent de l’ancien ? Maintenant imaginez l’effet d’un changement beaucoup plus profond.                                    Vous avez compris !                                                                                                       Copyright. Vous pouvez utiliser notre image en ajoutant un lien vers notre blog ou notre site web.

 

1 Commençons par l’habitude la plus essentielle à votre changement de vie : gérer le capital temps.

Notre temps disponible hors travail rémunéré est aspiré par des activités et tâches plus ou moins utiles, voire carrément néfastes. Vous passez déjà environ 8h/jour au travail ou en recherche d’emploi et 8h à dormir. Il reste 8h. Posez sur le papier le temps passé en transports, à faire les courses ménagères, l’entretien du logis, le temps de vie de famille, les soins nécessaires au maintien d’une bonne forme physique et mentale, y compris les temps de repos réparateurs et utiles au recentrage comme une petite sieste. Ces moments sont importants pour assurer des fondations saines à l’édification de votre réussite. Ils n’est pas question de renoncer à eux, mais il est peut-être possible d’améliorer leur gestion, le temps et l’énergie qu’ils consomment. Ensuite, inscrivez méticuleusement les moments inutilement chronophages. Ils sont d’ailleurs souvent ceux qui nuisent à votre énergie. N’ayez crainte, inscrivez-les librement. Voyons : tv, bistrot, aller au bureau de tabac acheter des cigarettes, fréquentations diverses, heures de réseaux sociaux sans véritable objet utile ou sur les fils d’info, milliers de sms, jeux en ligne, temps passé en zombie sur le canapé, à a faire mine de bricoler je ne sais quoi qui ne fonctionnera pas, en activités qui ne vous rapportent rien, ni financièrement, ni en épanouissement personnel, ni en expérience investissable. Ouh là là ! Tout ça ! Combien de temps vous reste-t-il à consacrer à votre changement de vie vers la réussite ? Une demi-heure par jour ? Dégagez ce tas d’activités et fréquentations inutiles ! Ca va déjà mieux non ? Vous respirez, vous récupérez l’énergie gaspillée, vous relâchez la tension, vous prenez le temps de vous recentrer, de penser à vous et à votre projet, au calme.

 

2 Voilà qui tombe bien car c’est la deuxième habitude la plus importante. Installez-vous confortablement, seul, sans distractions. Laissez aller votre imagination. Rêvez. Rêvez grand. Très grand. A votre envie de projet. Recherchez ce que vous aimez faire, ce qui serait un talent si vous lui consacriez les moyens. Classez-les. Lequel peut devenir une source de richesse et avoir un impact bénéfique sur la société humaine ?A ce que pourrait être votre vie, votre activité, votre impact sur vos proches, la société humaine, votre environnement, votre estime de vous-même dans 5 ans si vous pouviez réaliser votre projet. Allez plus loin en visualisant de façon de plus en plus précise. De plus en plus de détails. Comme si vous y étiez vraiment. Vous étiez à la croisée des chemins, dans l’un de ces rares moments de la vie où vous n’aviez qu’une seule chance de vous en sortir et vous avez alors donné tout ce que vous aviez dans le ventre, et réussi. Appréciez. Reprenez cette séance aussi souvent que vous le pourrez.

 

3 L’engrenage est amorcé. Vous commencez à imaginer un plan. C’est justement la troisième habitude. Recherchez un moyen de réaliser le projet, atteindre le but dont vous avez envie. Ne quittez jamais l’objectif des yeux, ne vous laissez pas distraire par les obstacles au risque de ne plus voir qu’eux. Si vous êtes motard, vous savez que « la moto suit le regard du pilote ». Pour éviter le rocher sur la route, ne le regardez pas où vous ne parviendrez pas à l’éviter, mais gardez les yeux fixés sur la trajectoire à suivre sur la zone dégagée, et rien qu’elle, et vous passerez avec succès. Le focus est sur l’objectif et la trajectoire pour l’atteindre. Préparez une stratégie. Un plan d’action. Organisez-vous. Le projet prend forme, devient visible et surtout, il se met en mouvement.

 

4 Ici la quatrième habitude a surgi sans vous en apercevoir. Le motard s’est-il demandé, lorsque le gros rocher ou le sanglier sont apparus sur la route étroite, au détour d’un virage, alors qu’une camionnette arrivait en sens inverse, arrivant trop vite pour s’arrêter à temps, s’il était capable ou non de réussir ce passage ? A – t-il douté de lui ? A-t-il eu confiance en lui, à ce moment précis ? La question ne s’est même pas posée. Il est passé et une feuille de papier ne se serait pas glissée entre ses cuisses et les obstacles. Pourquoi ? Parce que avant tout, son cerveau et son système neurologique ont déployé tout leur potentiel. Ils ont jeté les injonctions, doutes, réprimandes, conditionnements éducatifs, sociaux, et même de caractère pour fonctionner en plein potentiel, en potentiel libéré, connecté à la force puissante de l’instinct, que la nature, le monde animal ont inscrit pendant des centaines de milliers d’années dans notre ADN. Motard ou autre situation, cela se vérifie régulièrement. Cela prouve que le cerveau et le système neurologique peuvent le faire. Il suffit juste de les laisser s’exprimer en faisant taire le brouhaha improductif qui les étouffe. L’habitude sera d’apprendre à balancer hors de votre crâne les injonctions, interdictions, théories, pseudos conseils etc qui encombrent votre cervelle. Simplement en vous montrant plus vigilant pour les surprendre lors de leur intrusion, puis assez culotté pour les jeter dehors. Pas besoin de situation dangereuse ! C’est une vigilance, une attention au quotidien, toute la journée, jusqu’à ce que vous n’y pensiez même plus. Vous ressentirez alors un grand changement dans votre esprit, votre personnalité, et vous commencerez à observer des changements dans votre vie et avec vos proches. Cela va vous donne confiance en vous, c’est le début de la confiance en soi, et c’en est une base fondatrice très solide.

 

5 Maintenant que la confiance gagnée vous fait pousser des ailes, pourquoi ne pas voler ? Allez sur la ligne de départ, allez ! Regardez où vous êtes ! Vous n’auriez même pas osé penser la rejoindre il y a encore quelques mois ou semaines, et vous n’en aviez même pas encore les moyens. La cinquième habitude consiste à agir. Il faut acter maintenant. Vous ne savez pas comment faire, par où commencer ? Vous hésitez à faire le premier pas ? Commencez avec des petits pas !

Ecoutez bien ceci :

« Beaucoup d’entre nous, y compris moi-même, travaillons dur pour des choses que nous estimons devoir faire, créer ou réaliser parce que nous pensons que «comment nous faisons les choses peut faire une différence, peut nous permettre de nous sentir épanouis, peut sublimer nos peurs ou nos sentiments. à propos de nous.

En voyageant pour écrire le livre, j’ai appris une chose très simple: chercher des choses en dehors de vous, que ce soit pour vous ou pour moi, ne nous apportera jamais le bonheur.

Nous ne gagnons du bonheur que lorsque nous examinons longuement en nous le «pourquoi» de le faire – et non le «comment» de le faire.

J’ai appris que si votre raison « pourquoi » est assez grande, alors le « comment » apparaîtra miraculeusement si vous avez confiance en vous-même et en votre objectif – votre raison est assez grande. » (Pr N. Fitzpatrick, « super vet », Angleterre, neurochirurgien vétérinaire de classe mondiale et conférencier, fondateur de Humanimal)

 

6 La sixième habitude vient naturellement : travailler dur. Cela ne vous gênera pas car vous n’aurez pas l’impression de travailler si la passion vous anime. La passion vous fait travailler beaucoup, et avec excellence. Ne cherchez pas la perfection, il faut avancer, se jeter à l’eau. Si vous êtes en panne devant une feuille blanche, ne restez pas les bras ballants, battez-vous quitte à inscrire juste un « ? », cela va amorcer la pompe. L’excellence viendra avec le travail, l’apprentissage. Suivez des formations, développez votre talent et les aptitudes périphériques nécessaires. Travailler dur. Soyez patient. Persévérant. Dans la discrétion pour éviter les flèches de ceux qui n’ont pas atteint votre niveau d’évolution. Acceptez les coups de mou, inévitables, sans vous laissez envahir. Laissez-les passer. Question de biorythmes diront les uns, de récupération et d’intégration diront d’autres, de prise de hauteur pour sortir la tête du guidon, peu importe. Maintenez le focus sur l’objectif et le chemin qui conduit à votre objectif. Ménagez une aire de repos si besoin !

 

7 Soyez content ! Prenez le temps d’apprécier les étapes franchies, les actions réalisées, les résultats concrets obtenus. Vous avez ramé pour trouver un design de blog, et là vous avez un résultat au poil ! Super ! Vous avez mérité un petit shoot d’hormones du bonheur ! Votre cerveau sait se récompenser par ses propres moyens bio et c’est fantastique, je vous l’affirme. Et lorsqu’il baigne dans ses hormones de détente et de bonheur, il est encore meilleur au travail et en développement de la confiance en soi. Vous rayonnez une aura qui inspire confiance, facilite les échanges et vous ouvre des portes. Il suffit souvent d’un peu d’huile dans les engrenages pour les dégripper…

 

Et n’oubliez pas cette phrase de Clémenceau : « échouer c’est abandonner avant d’avoir réussi ».

Inscrite sur votre Mug, disponible sur genie-des-alpes.com

Encore un petit mot avant de partir !

Je vous entends d’ici vous dire « Ils ont surtout de la chance, ceux qui réussissent … »

Comme Sénèque le dit : « La chance est la rencontre entre une opportunité et la préparation ».

Catégories ProcessusÉtiquettes ,,,,,,,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close