A moins de trouver un trésor…

La majeure partie de la population travaille 8 heures par jour pour survivre. Il faut bien gagner son pain me direz-vous. C’est vrai. Et il faut s’honorer soi-même en honorant ce travail. Ne pas bien le faire, c’est se dégrader d’abord devant sa propre conscience. Bien le faire apporte de l’expérience sur le plan humain, personnel, et professionnel. Il n’est pas tout à fait ce que vous aviez demandé à Pôle Emploi ? Est-ce si grave ? Sur le plan financier, cela change-t-il votre vie ? Et sur le plan de l’accomplissement personnel ? De l’avenir de votre famille ? Il vous loge et vous nourrit maintenant, honorez-le à ce titre; vous verrez après comment évoluer.

Si votre santé et votre salaire le permettent, si votre gestion est sage, vous arrivez plus ou moins à payer vos factures, à amortir un imprévu. Il vous arrive même de prendre 15 jours de congés en famille au camping du bord de mer, avec chiliennes, parasol, bière fraîche et glaces.

Voilà que je vous surprend à rêver de chaise longue, de parasol, de clapotis, de voyage, de maison, de vêtements et mobilier de qualité, de parfumerie, de jolie voiture neuve, d’études à Harvard ou au MIT pour les enfants, de compte en banque qui s’arrondit, rendre heureux vos proches en leur montrant l’exemple, l’espoir d’une très grande réussite et en leur offrant la sécurité et le confort matériel, de bel héritage à laisser aux petits ! Vous jubilez intérieurement !

Merveilleux ! Vous rêvez ! C’est une excellente nouvelle !

J’ai une nouvelle encore meilleure pour vous : votre rêve vous est accessible !

Oui vous ! Ne vous retournez pas, c’est bien à vous que je m’adresse. Vous, le petit machin qui ne paye pas de mine, qui se la joue pour donner le change, qui pense que seuls les riches ont de la chance, qu’il faut avoir « quelque chose de spécial » (mais quoi donc dites-moi ?) et que les histoires de contes de fées restent dans les bouquins, qui prétend être adapté à sa situation et s’en accommoder mais bave d’envie devant les histoires de réussite comme un chien devant un rôti fumant !

 

A moins de trouver un trésor sur une plage au pied de votre chaise longue, le succès ne viendra pas tout seul.

Mettez votre rêve en musique !

Commencez simplement : juste préciser votre rêve. Des détails précis de ce que vous voudriez, et pour quand. Si vous n’aviez pas de doutes ni peur, si vous aviez des super pouvoirs, que voudriez-vous faire d’ici 5 ans ? A quoi voudriez-vous que votre vie ressemble ? Rêvez grand, et précis. De plus en plus précis.

Pensez-y pendant plusieurs jours, semaines, et même mois, le temps qu’il vous faut.

Nous sommes tous venus au monde avec un ou plusieurs talents. Quelque chose que nous aimons faire et qui ne demande qu’à être développé. Faites une liste. Peu importe de quel sorte de talent il s’agit. Si vous n’aviez pas de doutes, ni peur, si vous aviez des super pouvoirs, lequel voudriez-vous développer ? Pensez-ici : vous êtes au début d’un processus que vous venez d’enclencher sans le savoir.

La suite dans les prochains articles.

Nous allons partager avec vous les moyens, techniques, état d’esprit, combats livrés par les grands-parents paternels et le père du fondateur.

Cette histoire authentique est inspirante. Chacun trouvera les éléments qui lui conviennent. Son message : c’est possible. Nous sommes comme vous. Mon grand-père était, dans les années 1900, issu d’une fratrie pauvre et très nombreuse. Ma grand-mère aussi. Ils ont développé une rage de vaincre, de sortir de la pauvreté, cette rage tranquille qui génère une force prodigieuse dont eux-mêmes ne soupçonnaient pas la puissance, celle qui stimule le potentiel de talent, déploie la volonté d’endurer l’effort, la fatigue et la douleur, aiguise l’acuité de l’intelligence, rempli de détermination devant la peur, le doute, l’obstacle ou l’épreuve. Le tout en traversant des temps troubles et deux guerres mondiales. Avec discernement, sans jamais adopter de posture de victime, en refusant les pensées négatives, refusant même de jalouser d’autres fortunes, même les plus saines, car toutes ne sont pas nobles. L’état d’esprit de mon grand-père était si humaniste, altruiste et philanthrope que la basilique n’a pu accueillir tout le monde lors de ses obsèques et qu’un ancien ministre, originaire de la même ville, est venu saluer sa mémoire.

Mon grand-père est né petit être humain vagissant dans une famille nombreuse pauvre. Il est devenu par ses choix un Homme, courageux, bienveillant et humaniste, et un entrepreneur qui réussit, qui a sorti sa famille de sa condition séculaire. Mon père et moi-même marchons dans ses pas, avec nos qualités et nos défauts, nos talents et nos handicaps, nos blessures et nos forces.

Aujourd’hui leur descendant analyse, pratique, développe des outils pour tous et partage avec vous, pour vous permettre, vous aussi, de réussir et d’apporter du bien autour de vous.

 

 

Pourquoi pas vous ?

Votre tapis de souris motivant est disponible sur notre site

Catégories Comment réussir sa vie, TémoignageÉtiquettes ,,,,,,,,,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close